menu

Accueil > PEL

Plan d’Épargne Logement (PEL), changement de cap ?

Après plusieurs mois de collecte molle, Plan d’Épargne Logement (PEL) enregistre, en juin 2018, sa première décollecte (-124 millions d’euros) depuis novembre 2012. L’encours s’établit ainsi à présent à 270,587 milliards d’euros contre 270,711 milliards en mai dernier. Sur le semestre, l’encours du PEL n’a progressé que de 493 millions d’euros.

La baisse du taux de rendement à 1 % du pour les contrats souscrits à compter du 1er août 2016, puis l’application à partir du 1er janvier 2018 du Prélèvement Forfaitaire Unique pour les nouveaux plans et éventuellement ceux de plus de 12 ans ne sont pas bien passées auprès des Français qui semblent aujourd’hui se désintéresser de ce produit.

Ce placement offrant à la fois la garantie du capital investi et une rémunération fixe (dont le taux est déterminé à l’ouverture du contrat) était jusqu’à présent exonéré de l’impôt sur le revenu. Le changement récent de fiscalité qui ne s’applique pourtant pas au stock semble néanmoins avoir découragé les détenteurs de PEL.

Le déclin du PEL peut sembler irrationnel dans la mesure où les PEL ouverts sont majoritairement de vieux contrats qui restent dès lors soumis à l’ancien régime fiscal et à la rémunération de la date d’ouverture. Ainsi, en juin 2018 la rémunération moyenne des PEL se maintenait à 2,69 % soit bien mieux que le Livret A.

 

A lire dans le mensuel d’Août 2018

Le taux du Plan d’Epargne Logement passera à 2 % le 1er février

Si le Livret A a sauvé son taux, tel n’est pas le cas du Plan d’Epargne Logement dont le taux passera de 2,5 à 2 % au 1er février 2015. 

 Afin de pouvoir bénéficier du taux de 2,5 % brut, soit 2,11 % après prélèvement sociaux, il faut ouvrir un PEL avant le 1er février. Pour les PEL ouverts après cette date, le taux sera de 2 % en brut et de 1,69 % net de prélèvements sociaux. Le taux à la souscription s’applique durant toute la durée du plan.

Les titulaires d’un PEL doivent effectuer un versement initial de 225 euros puis verser au minimum 45 euros par mois dans la limite d’un plafond de 61.200 € avec une durée de blocage de 4 ans. La durée maximale est de 10 ans. Au-delà de 10 ans, il n’est plus possible d’effectuer des versements mais le PEL produit des intérêts dans les mêmes conditions qu’auparavant durant 5 an. Après la 15ème année, le PEL est transformé en livret bancaire. 

 Ce produit d’épargne donne également droit à une prime d’Etat, ainsi qu’à un crédit immobilier dont le taux, jusqu’ici très dissuasif de 4,20 % qui  sera abaissé à 3,20 %, à partir du 1 er février 2015. Un niveau encore élevé au regard de la moyenne constatée aujourd’hui sur le marché de 2,35 % (taux fixe sur 15 ans).

L’intérêt du PEL n’est pas le crédit mais bien la rémunération de l’épargne. 

 

Suivez le cercle

recevez notre newsletter

le cercle en réseau

contact@cercledelepargne.com