menu

Accueil > Etudes > 2020 > La santé : un poste de dépenses croissant avec l’âge

La santé : un poste de dépenses croissant avec l’âge

Etudes 14 février 2020

Au 1er janvier 2020, plus d’une personne sur cinq en France a 65 ans ou plus. Cette part augmente depuis plus de 30 ans. Avec l’arrivée des premières générations de l’après-guerre à ces âges, une accélération du phénomène est à l’œuvre depuis le milieu des années 2010. Ainsi, en 2060, les 65 ans et plus représenteront un tiers de la population quand les moins de 25 ans n’en représenteront plus que 20 %. Or, avec le vieillissement, les maladies chroniques, les limitations fonctionnelles, et les situations de fragilité, les besoins en matière de santé tendent à s’accroître, engendrant ainsi des coûts supplémentaires à un moment de la vie où les revenus des populations touchées se contractent une fois sorties du marché du travail.

Selon les données collectées par la DREES, en 2012, les dépenses annuelles des 76 ans et plus s’établissent à 6 005 euros contre 1 280 euros pour les 25-45 ans. À titre d’exemple, les personnes âgées de 60 ans et plus représentent à elles seules plus de 50 % des soins hospitaliers et de médicaments dispensés en 2017. Dès lors, se pose la question de l’adaptation de notre système de santé au vieillissement de la population et aux modalités de prises en charge qui reposent sur les 3 piliers que sont l’assurance-maladie obligatoire (AMO), l’assurance-maladie complémentaire (AMC), essentiellement gérée par des acteurs privés mais dans un cadre très régulé, et enfin l’individu, tenu d’assumer le reste à charge non couvert par les deux précédents pôles.

Au sommaire de cette étude

  • Dépenses de santé : progression du reste À charge et du taux d’effort avec l’âge malgré un soutien important de l’assurance-maladie obligatoire          
  • La prévalence des contrats individuels et ses conséquences sur le reste à charge des seniors
  • Le projet avorté du contrat santé labellisé au profit des retraités
  • Réforme de la loi Évin à l’heure du bilan
Partagez cet article

Suivez le cercle

recevez notre newsletter

le cercle en réseau

contact@cercledelepargne.com